ZGAW, COEUR DE LION, LION DE NOTRE COEUR

Espaces ouverts à tous les membres du Webvirage pour diverses infos & papotage

ZGAW, COEUR DE LION, LION DE NOTRE COEUR

Messagepar CAFRICAIN » Ven 04 Jan 2013, 23:58

Quelques mots douloureux, tels des sanglots, en hommage à nôtre cœur de lion!

*****************************************************************************************************
Cœur de lion,
Les mots d’adieu blessent les lèvres avant d’être prononcés tant ils sont meurtris. Il est des cris dont le retentissement est plus révélateur que tous les discours. Ce texte d’hommage est un grand cri de cœur! Derrière chaque mot, à la moindre virgule, entre les lignes, un cœur "rouge et blanc" bat et se débat dans le souvenir et la douleur. Un écrivain disait « on ne voit bien qu’avec le cœur. L’essentiel est invisible pour les yeux ». Et c’est justement avec « mes tripes » que je me débats avec moi-même pour forcer ma plume à t’écrire, ce n’est pas que tu ne le mérites pas, bien au contraire, c’est parce que je n’arrive pas à me faire à l’idée de ton décès. Chaque mot s’arrache en moi tel un sanglot. Non, loin s’en faut, ce n’est guère une oraison funèbre, je ne le supporterais pas, c’est juste un témoignage certes poignant mais non moins écorché vif.

Cœur de lion,
Un lion sur le rectangle vert, un fauve clubiste à l’état pur, fidèle représentant de l’emblème historique du club, rugissant à chaque action, le caractère trempé, les griffes toujours alertes pour combattre et vaincre. Les différentes pelouses, à travers la Tunisie, ont frémi sous tes chevauchés et de tes jaillissements. Roi dans les vestiaires, complice et fédérateur, à la fois grand frère et charmant pote, jamais à court d’argument pour réconcilier, aller de l’avant , bouffer l’herbe. Tu n’as jamais rechigné aux tâches ingrates, jouant sans calcul ni frein, toujours au centre de la bataille. Un cœur, aussi grand que ton talent, où tes équipiers, jeunes et moins jeunes, viennent se ressourcer, lire l’histoire poignante du Club Africain et apprendre ce que c’est qu’aimer, comment mouiller un maillot, comment l’appartenir, avec force et fierté. Tu as toujours été un supporter clubiste passionné et inconditionnel sur le terrain et en dehors.

Cœur de lion,
Qui mieux que toi mérite ce qualificatif. Je te surprends rejaillir dans ma mémoire comme un gladiateur que pleure aujourd’hui l’arène, comme un guerrier hargneux, farouche, teigneux et revanchard dont tu as longtemps donné le meilleur exemple. Tsar du milieu de terrain, pivot et guide, à la fois féroce bûcheron et fin artisan. Joueur d’instinct, doté d’un sens tactique hors pair et d’une maturité de jeu incomparable. Accrocheur jusqu’aux bouts des ongles et des orteils. Je te revois tout donner dans chaque tacle, mourir pour chaque ballon, on dirait que ta vie toute entière en dépend, ne rien lâcher, ne rien consentir. Je te revois te dépenser sans compter, te sacrifier avec les tripes, le don de soi est dans ta nature comme le goût de l’effort.

Cœur de lion,
Rompu à l’art du combat, toujours en première ligne, ton orgueil de rebondir, ton souffle exubérant et ta grinta légendaire, autant de qualité qui ont fait de toi l’enfant prodige du Club Africain et le digne héritier de sa culture et ses valeurs. Tu as marqué tout autant les terrains que les esprits. Dans la mémoire collective ou individuelle, tu sièges aux premiers rangs, une grande figure au panthéon clubiste. Le maillot du club suinte encore de ta sueur, il t’honore aujourd’hui comme tu l’as honoré. Les vestiaires bruissent encore de ton écho, le peuple clubiste reprend encore ton nom dans ses refrains. Tout un symbole !

Cœur de lion,
Le Club Africain que tu as tant aimé et auquel tu as tant donné n’oublie guère ses enfants. Chaque larme versée aujourd’hui t’élève, dans le sanglot languissant de ton public il y a ta voix, dans chaque œil endeuillé il y a ton regard. Le Parc résonne encore de tes pas. Même la mort ne parvient point à rompre le cordon ombilical, à te séparer des tiens, tu seras toujours là comme tu l’as été un capitaine modèle, homme de cœur, un puriste clubiste. Tu seras toujours dans les chants, dans les virages et dans drapeaux, tu partageras toujours les moments de victoire ou d’insuccès. Tu lèveras les prochains trophées comme en 2008, tu les auras également gagnés et mérités. Tu seras, avec le public enchanté, quelque part à Bab Jedid, ton fief, pour fêter les prochaines victoires. On te mettra sur les épaules comme au beau vieux temps !

Cœur de lion
Cher Zgaw, notre lion de cœur, je n’ai pas la prétention de t’enterrer dans les mots, je n’en ai ni la force ni l’envie, tout en moi se refuse à se soumettre au deuil, ma passion et mon rêve m’ont pris par la main et m’ont amené à te rétablir, à te rendre justice et a te restituer ton du, si besoin est ! Un philosophe écrivait « Il n’est de grand amour qu’à l’ombre d’un grand rêve ». Ceci résume cela. Et je reste convaincu que quelque part le rêve est une autre forme de combat ! Je ne peux me résigner à mettre, à tes pieds, un bouquet de fleurs, je n’en ai pas et tu n’en as guère besoin. Non, je n’adresse pas mes condoléances à quiconque, ne serait-ce à tes parents et tes enfants. C’est à moi, c’est à nous, nous autres clubistes, de recevoir les plus vives condoléances.

Cœur de lion
C’est juste un au revoir, on se reverra sur d’autres terrains, on portera le même maillot clubiste, on partagera la même passion, comme ça été toujours le cas ! Pour moi, tout comme pour toi, le Club Africain est plus qu’un club, et ceci veut tout dire ! Comme toi, comme d’autres, tu as toujours su aménager, entre tes occupations et préoccupations, une plage horaire pour séduire encore une fois, la nième fois dirais-tu , cette belle femme, le Club Africain, orgueilleuse et réticente, et dont nous partageons la passion, chacun à sa manière. Cette belle femme te mérite car tu l’as toujours méritée ! N’est ce pas un grand témoignage de ton grand amour que la dernière photo que tu as prise était dans le temple clubiste, le Parc A.

Merci, Laasad, d’avoir foulé notre terre sainte, d’avoir partagé notre grande passion et d’avoir porté notre légendaire maillot.

On se reverra bientôt, vieux, on s’en languit déjà !

UN ABONNEMENT...C'EST UN COUP DE COEUR ET UN CHOIX DE RAISON...UN FORUMIEN NON ABONNE EST UN CLUBISTE AU RABAIS!
Avatar de l’utilisateur
CAFRICAIN
CADRE CLUBISTE
 
Messages: 2686
Enregistré le: Jeu 05 Sep 2002, 00:41
Localisation: ARIANA
En ligne: 31d 16h 7m 49s

Re: ZGAW, COEUR DE LION, LION DE NOTRE COEUR

Messagepar klumpF » Sam 05 Jan 2013, 00:19

Merci Jalel ! Rien à redire comme à l'accoutumée, Merci !!
Merci pour m'avoir permit de m'exprimer sans que celà sorte de ma bouche, j'en suis simplement incapable, alors re-Merci pour cette note ô combien profonde !


Permet-moi d'en partager le lien, que chaque clubiste puisse s'y retrouver dans ce poignant hommage.
Quand les mouettes suivent un chalutier, c'est qu'elles pensent qu'on va leur jeter des sardines ...
E.C.
Avatar de l’utilisateur
klumpF
CLUBISTE ABONNE
 
Messages: 5997
Enregistré le: Jeu 14 Aoû 2008, 11:14
En ligne: 150d 21h 21m 38s

Re: ZGAW, COEUR DE LION, LION DE NOTRE COEUR

Messagepar JALLOUL » Sam 05 Jan 2013, 00:44

Chweni el captain walah chweni
Avatar de l’utilisateur
JALLOUL
CLUBISTE ABONNE
 
Messages: 1962
Enregistré le: Mar 03 Sep 2002, 15:56
En ligne: 55d 22h 10m 50s

Re: ZGAW, COEUR DE LION, LION DE NOTRE COEUR

Messagepar TROUDI » Sam 05 Jan 2013, 01:49

CAFRICAIN a écrit:Quelques mots douloureux, tels des sanglots, en hommage à nôtre cœur de lion!

*****************************************************************************************************
Cœur de lion,
Les mots d’adieu blessent les lèvres avant d’être prononcés tant ils sont meurtris. Il est des cris dont le retentissement est plus révélateur que tous les discours. Ce texte d’hommage est un grand cri de cœur! Derrière chaque mot, à la moindre virgule, entre les lignes, un cœur "rouge et blanc" bat et se débat dans le souvenir et la douleur. Un écrivain disait « on ne voit bien qu’avec le cœur. L’essentiel est invisible pour les yeux ». Et c’est justement avec « mes tripes » que je me débats avec moi-même pour forcer ma plume à t’écrire, ce n’est pas que tu ne le mérites pas, bien au contraire, c’est parce que je n’arrive pas à me faire à l’idée de ton décès. Chaque mot s’arrache en moi tel un sanglot. Non, loin s’en faut, ce n’est guère une oraison funèbre, je ne le supporterais pas, c’est juste un témoignage certes poignant mais non moins écorché vif.

Cœur de lion,
Un lion sur le rectangle vert, un fauve clubiste à l’état pur, fidèle représentant de l’emblème historique du club, rugissant à chaque action, le caractère trempé, les griffes toujours alertes pour combattre et vaincre. Les différentes pelouses, à travers la Tunisie, ont frémi sous tes chevauchés et de tes jaillissements. Roi dans les vestiaires, complice et fédérateur, à la fois grand frère et charmant pote, jamais à court d’argument pour réconcilier, aller de l’avant , bouffer l’herbe. Tu n’as jamais rechigné aux tâches ingrates, jouant sans calcul ni frein, toujours au centre de la bataille. Un cœur, aussi grand que ton talent, où tes équipiers, jeunes et moins jeunes, viennent se ressourcer, lire l’histoire poignante du Club Africain et apprendre ce que c’est qu’aimer, comment mouiller un maillot, comment l’appartenir, avec force et fierté. Tu as toujours été un supporter clubiste passionné et inconditionnel sur le terrain et en dehors.

Cœur de lion,
Qui mieux que toi mérite ce qualificatif. Je te surprends rejaillir dans ma mémoire comme un gladiateur que pleure aujourd’hui l’arène, comme un guerrier hargneux, farouche, teigneux et revanchard dont tu as longtemps donné le meilleur exemple. Tsar du milieu de terrain, pivot et guide, à la fois féroce bûcheron et fin artisan. Joueur d’instinct, doté d’un sens tactique hors pair et d’une maturité de jeu incomparable. Accrocheur jusqu’aux bouts des ongles et des orteils. Je te revois tout donner dans chaque tacle, mourir pour chaque ballon, on dirait que ta vie toute entière en dépend, ne rien lâcher, ne rien consentir. Je te revois te dépenser sans compter, te sacrifier avec les tripes, le don de soi est dans ta nature comme le goût de l’effort.

Cœur de lion,
Rompu à l’art du combat, toujours en première ligne, ton orgueil de rebondir, ton souffle exubérant et ta grinta légendaire, autant de qualité qui ont fait de toi l’enfant prodige du Club Africain et le digne héritier de sa culture et ses valeurs. Tu as marqué tout autant les terrains que les esprits. Dans la mémoire collective ou individuelle, tu sièges aux premiers rangs, une grande figure au panthéon clubiste. Le maillot du club suinte encore de ta sueur, il t’honore aujourd’hui comme tu l’as honoré. Les vestiaires bruissent encore de ton écho, le peuple clubiste reprend encore ton nom dans ses refrains. Tout un symbole !

Cœur de lion,
Le Club Africain que tu as tant aimé et auquel tu as tant donné n’oublie guère ses enfants. Chaque larme versée aujourd’hui t’élève, dans le sanglot languissant de ton public il y a ta voix, dans chaque œil endeuillé il y a ton regard. Le Parc résonne encore de tes pas. Même la mort ne parvient point à rompre le cordon ombilical, à te séparer des tiens, tu seras toujours là comme tu l’as été un capitaine modèle, homme de cœur, un puriste clubiste. Tu seras toujours dans les chants, dans les virages et dans drapeaux, tu partageras toujours les moments de victoire ou d’insuccès. Tu lèveras les prochains trophées comme en 2008, tu les auras également gagnés et mérités. Tu seras, avec le public enchanté, quelque part à Bab Jedid, ton fief, pour fêter les prochaines victoires. On te mettra sur les épaules comme au beau vieux temps !

Cœur de lion
Cher Zgaw, notre lion de cœur, je n’ai pas la prétention de t’enterrer dans les mots, je n’en ai ni la force ni l’envie, tout en moi se refuse à se soumettre au deuil, ma passion et mon rêve m’ont pris par la main et m’ont amené à te rétablir, à te rendre justice et a te restituer ton du, si besoin est ! Un philosophe écrivait « Il n’est de grand amour qu’à l’ombre d’un grand rêve ». Ceci résume cela. Et je reste convaincu que quelque part le rêve est une autre forme de combat ! Je ne peux me résigner à mettre, à tes pieds, un bouquet de fleurs, je n’en ai pas et tu n’en as guère besoin. Non, je n’adresse pas mes condoléances à quiconque, ne serait-ce à tes parents et tes enfants. C’est à moi, c’est à nous, nous autres clubistes, de recevoir les plus vives condoléances.

Cœur de lion
C’est juste un au revoir, on se reverra sur d’autres terrains, on portera le même maillot clubiste, on partagera la même passion, comme ça été toujours le cas ! Pour moi, tout comme pour toi, le Club Africain est plus qu’un club, et ceci veut tout dire ! Comme toi, comme d’autres, tu as toujours su aménager, entre tes occupations et préoccupations, une plage horaire pour séduire encore une fois, la nième fois dirais-tu , cette belle femme, le Club Africain, orgueilleuse et réticente, et dont nous partageons la passion, chacun à sa manière. Cette belle femme te mérite car tu l’as toujours méritée ! N’est ce pas un grand témoignage de ton grand amour que la dernière photo que tu as prise était dans le temple clubiste, le Parc A.

Merci, Laasad, d’avoir foulé notre terre sainte, d’avoir partagé notre grande passion et d’avoir porté notre légendaire maillot.

On se reverra bientôt, vieux, on s’en languit déjà !



Incommensurablement émouvant...
يرحم لسعد
Entre ne pas dire ce qu'on pense ou ne pas penser ce qu'on dit, j'ai fait mon CHOIX...

الإفـــــــــــــــــريــــــــــــقي تعيييييييييييييييييييش
Avatar de l’utilisateur
TROUDI
CLUBISTE ABONNE
 
Messages: 3614
Enregistré le: Ven 09 Nov 2007, 22:29
Localisation: FRANCE
En ligne: 321d 3h 10m 45s

Re: ZGAW, COEUR DE LION, LION DE NOTRE COEUR

Messagepar slomo1976 » Sam 05 Jan 2013, 03:10

merci Jalel,je sens que Zgaw aurait apprécié!!allah yerhmek ya ZGAW
ABONNE N° 00581.
Il faut chasser la bêtise parce qu'elle rend bête ceux qui la rencontrent
Avatar de l’utilisateur
slomo1976
CLUBISTE ABONNE
 
Messages: 14272
Enregistré le: Ven 25 Mai 2007, 14:17
Localisation: la marsa
En ligne: 410d 2h 56m 41s

Re: ZGAW, COEUR DE LION, LION DE NOTRE COEUR

Messagepar AHMED_CA » Sam 05 Jan 2013, 03:12

CAFRICAIN: Bravo pour cet hommage...les larmes aux yeux en le lisant...RABBI YARHMAK ZGUAW!!!
درابو العاصمة عالي و جامي يفنى
Avatar de l’utilisateur
AHMED_CA
SUPPORTER CLUBISTE
 
Messages: 3071
Enregistré le: Mer 02 Oct 2002, 22:31
Localisation: MIAMI BEACH , Florida
En ligne: 69d 5h 38m 24s

Re: ZGAW, COEUR DE LION, LION DE NOTRE COEUR

Messagepar thoura » Sam 05 Jan 2013, 06:05

JALLOUL a écrit:Chweni el captain walah chweni

J'ai perdu mon cousin de 22 ans il y'a une annee Belleh la3dhim le techwit ( bkit j'avoue bkit ) 3lih kima Zgaw :cry: ...Allah yarmik ye lassad :cry:
"Ask not what your country can do for you - ask what you can do for your country ... " J.F Kennedy
Avatar de l’utilisateur
thoura
SUPPORTER CLUBISTE
 
Messages: 4087
Enregistré le: Jeu 06 Fév 2003, 21:32
Localisation: New York
En ligne: 132d 25m 5s

Re: ZGAW, COEUR DE LION, LION DE NOTRE COEUR

Messagepar timpane » Ven 13 Sep 2013, 12:00

Merci pour m'avoir permit de m'exprimer sans que celà sorte de ma bouche, j'en suis simplement incapable, alors re-Merci pour cette note ô combien profonde !
ged books [url=http://www.pass4sure.com/test/ged-books.html]ged books[/url]
get ged online [url=http://www.pass4sure.com/test/get-ged-online.html]get ged online[/url]
mcat test [url=http://www.pass4sure.com/test/mcat-test.html]mcat test[/url]
ccnp tshoot [url=http://www.pass4sure.com/certification/ccnp-tshoot.html]ccnp tshoot[/url]
pmp certification online [url=http://www.pass4sure.com/test/pmp-certification-online.html]pmp certification online[/url]
timpane
MEMBRE WEBVIRAGE.COM
 
Messages: 1
Enregistré le: Ven 13 Sep 2013, 11:52
En ligne: 17m 23s


Retourner vers CAFÉ WEBVIRAGE

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 16 invités

cron